Créer mon blog M'identifier

Dans 6 mois, tu rentreras à l'école...

Le 1 mars 2016, 14:48 dans Famille 0

Voilà, tout est dit dans le titre.

Le 1er septembre 2016, tu feras ta première rentrée scolaire. Dans 6 mois... Et même si on a encore du temps à partager d'ici là, mon coeur de maman commence à avoir mal. Parce que rentrer à l'école signifie tellement de choses...

Tout d'abord, et ce n'est pas rien, cela veut dire que tu ne mettras plus de couches. Tu sauras aller aux toilettes comme les grands, comme ton papa et ta maman :-) Ca c'est un point positif. Tu demandes déjà à faire "pipi pot" mais ce n'est pas encore automatique. Donc il nous reste 6 mois pour apprendre tranquillement à aller aux toilettes...

Ensuite, la chose la plus importante est que tu entreras dans le monde des grands.

L'école, c'est le début de l'apprentissage, le début des "vraies" règles collectives. Tu devras apprendre à écouter sans râler, à te tenir assis quand on te le dira, à faire des exercices, des devoirs... Et ce ne sera pas toujours facile. Cela te fatiguera beaucoup et te demandera énormement de concentration, toi qui adore papilloner et qui ne reste pas plus de 5 minutes à jouer au même jeu. 

Aujourd'hui tu vas à la crèche deux jours par semaine. Et les autres jours tu es avec moi, et avec ton papa. Alors cette rentrée scolaire sera une nouvelle séparation pour nous. Tu ne seras pas forcement bouleversé toi qui aimes être avec tes petits copains, surtout que la crèche fait une relais avec ton école maternelle.

Mais moi, ta maman, je sais déjà que je vais verser ma larme, que la nuit avant ta rentrée je serais très stressée et que je ne dormirai sûrement pas beaucoup. Parce que tu n'ai plus vraiment un bébé, mon bébé. Parce que je te vois grandir chaque jour un peu plus et que tu t'éloignes de plus en plus du monde des bébés pour rentrer dans le monde des grands. Et que le monde des grands n'est pas le plus beau et ni le plus paisible des mondes. Et j'ai parfois peur. Peur qu'il t'arrive quelque chose, peur de te voir tomber, peur que tu te blesses. J'aimerai tellement pouvoir te garder dans le monde de l'innocence et de l'enfance. Mais ce n'est pas possible...

Alors en attendant cette rentrée des classes, je vais t'aider à grandir et à t'affirmer un peu plus.

Afin que le 4 septembre 2016, tu sois ce petit garçon gentil et doux que tu es déjà mais en même temps un petit garçon prêt à affronter le monde des grands.

 

Lettre ouverte mon fils... Joyeux anniversaire!

Le 21 novembre 2015, 08:34 dans Famille 0

Déjà deux ans...

C'était le 21 novembre 2013 à 9h01. Tu es né par césarienne programmée car tu n'as pas voulu (ou pas pu) te retourner quand il le fallait. Du coup pour éviter que tu ne souffres trop et que je ne souffre trop également, nous avons décidé avec le gynécologue de ta date de naissance. Deux jours avant l'anniversaire de ton papa. Je trouve que c'était quand même le plus beau cadeau que je pouvais lui faire :-) Je ne regrette pas mon choix d'accouchement car cela m'a permis de te découvrir sans douleur et sans cri. Et surtout cela a permis à ton papa de te découvrir et de prendre sa place de père immédiatement. Et je suis sûr que si votre relation est tellement fusionnelle aujourd'hui c'est aussi grâce à cela.

Déjà deux ans... Deux ans de découverte, d'amour, de joie, mais aussi d'appréhension, parfois de colère et de chagrin. Durant cette deuxième année de ta vie, tu as beaucoup grandi. Tu as appris à marcher. Tu commences à savoir parler. Tu as su te faire des amis à la crèche. Toutes tes dents sont sorties. Tu as su prendre ta place au sein de notre foyer. Parfois un peu trop avec tes "non veux pas" quand on veut te faire faire quelque chose que tu n'as pas envie. Et ton papa et moi sommes très fiers de toi. Tu es notre rayon de soleil, notre joie de vivre et quand après une journée difficile tu viens nous faire un câlin et des bisous, notre coeur se remplit de joie et nous nous sentons beaucoup plus légers. Tout l'amour que l'on te donne, tu nous le rends multiplier par 1000.

Il y a trois jours, tu as dit pour la première fois "T'aime Maman" puis "T'aime Papa". J'en ai versé ma larme. Parce que je sais que c'est vraiment ce que tu penses. Et c'était le plus beau cadeau que tu pouvais me faire pour ton anniversaire. Je t'aime mon fils. Ma merveille. Mon amour. Mon trésor. Mon bébé miracle. Quand j'ai rencontré ton papa, je ne savais pas encore tout le chemin que j'allais parcourir avec lui, et tout l'amour qu'il allait pouvoir me donner. Je ne savais pas qu'il ferait de moi une épouse et une maman. Les difficultés que l'on eu pour arriver à fonder notre foyer ont renforcé les liens et l'amour que j'ai pour ton papa. Et tu es venu agrandir cet amour. Je ne vais pas te mentir, tout n'est pas toujours rose. Il y a des jours plus difficiles que d'autres, des jours un peu plus gris. Mais dès que l'on commence a élever un peu la voix, tu es là et tu viens vers nous en disant "non, non". Comme si tu avais peur de nos disputes. Et parfois tu prends le visage de ton papa et mon visage et tu nous fais nous embrasser. Comme si tu voulais nous montrer que seul notre amour compte. Tu es un bébé de l'amour et tu es un bébé câlin, un bébé tout tendre.

Durant cette deuxième année de ta vie, nous avons déménagé. Tu as dû quitter la crèche que tu aimais tant et où jamais tu n'as pleuré quand je t'y déposais. Tu as quitté tes amis. Tu vas aussi à la crèche ici mais il semble que tu aimes moins car tu me dis tout le temps que tu ne veux pas y aller. Et je déteste t'y laisser quand tu es si triste et que tu ne veux pas me lâcher. Ca brise mon coeur de maman, mais je sais qu'une fois partie tu m'oublies un peu et tu joues avec d'autres enfants de ton âge et tu t'amuses différemment. Etre avec maman tout le temps c'est super, mais je suis très contente que tu puisses faire d'autres activités (même si j'essaye de te faire découvrir plein de choses: pâtisserie, peinture, dessin, jeux de construction...). Tu sais affirmer tes choix maintenant. Et tu sais nous faire comprendre quand cela va ou ne va pas. Tu es bien le fils de ton père et de mère réunis car tu as le caractère dictateur de ton papa et le caractère de cochon de ta maman. :-) 

Je t'aime mon fils.

Et je te souhaite un très joyeux anniversaire.

Continue d'être ce petit garçon curieux de tout, câlin et tendre, mais en même temps sûr de lui et de ses choix.

 

Une journée entre nous...

Le 5 novembre 2015, 13:49 dans Famille 0

Le fait d'avoir déménagé a eu de nombreux avantages: océan à 10 minutes, lac à 5 minutes, on peut tout faire à vélo... Mais celui qui est le plus important à mes yeux est que je peux m'occuper de toi. J'ai toujours eu du mal à me faire à l'idée que ce soit une autre personne qui t'élève, même si je sais que le fait que tu ne restes qu'avec moi n'est pas bon non plus. Peut être que le fait que l'on ai eu autant de mal à devenir parents me fait encore plus m'accrocher à toi. Du coup,  tu ne vas à la crèche que le lundi et le mercredi. Et nous avons la chance de partager 3 jours en tête-à-tête, Monsieur Kikounet étant lui au travail (et parfois de très bonne heure...).

Une journée entre nous c'est une journée remplie de câlins, de bisous, de chamailleries et parfois de colère. Tu aimes bien me tenir tête parfois et me montrer que toi aussi tu peux avoir ton opinion et tes envies. Mais la plupart du temps, tu es un bébé adorable du haut de tes bientôt deux ans. Tu aimes lire, jouer avec tes voitures, dessiner, faire de la pâte à modeler, m'aider à cuisiner, à ranger, te promener. J'essaye de te faire prendre l'air pendant au minimum une heure chaque matin, autour du lac, à l'océan ou à ton air de jeu. Tu aimes te promener avec notre Guapa, même si de ta hauteur, elle peut paraître encore très impressionnante. 

J'aime m'occuper de toi mon fils. Et tu me le rends tellement bien. J'aime te voir t'épanoir. Bientôt deux ans que tu es réellement parmis nous. Et tu grandis tellement vite...

Voir la suite ≫